I sing ammore, le canzoni di Pino Massara

I sing ammore, les chansons de Pino Massara

Compositeur et directeur d’orchestre, Pino Massara (Giuseppe Previde – Massara, Vigevano 1931 – Padoue 2013) a été un auteur de chansons prolifique et original. Diplômé en chimie mais avec cinq ans de Conservatoire à son actif, il choisit la musique et débuta en 1959 avec différents morceaux qui caractérisèrent à tel point le style crooner de Nicola Arigliano que Nat King Cole, après avoir écouté son enregistrement de Permettete signorina, choisit de la proposer comme thème d’ouverture de ses concerts européens sous le titre Cappuccina. Massara est aussi largement responsable de la réussite d’Al Bano, comme auteur – avec les textes de Vito Pallavicini – de ses premiers succès de 1967 (Nel sole – ainsi que le film ‘musicarello’ dont il constitue la colonne sonore) et de 1968 (La siepe, présentée à Sanremo). Fortement orientées aux rythmes et aux sonorités internationales (rock ‘n’roll, cha cha cha, tango, rythm & blues), les chansons de Pino Massara furent enregistrées par des artistes comme Dean Martin (Grazie prego scusi), Wilson Pickett (Deborah, écrite avec Paolo Conte), Los Chakachas (Por dos besos, lancée par Bruno Martino) et dans les années Soixante-dix par les Boney M, star de l’Eurodisco (Margherita). À part un bon nombre de chansons pour la Mina des débuts, il faut aussi compter plusieurs chansons pour Celentano, comme La coppia più bella del mondo. Sans compter les nombreuses colonnes sonores de film, les pièces de théâtre, les feuilletons, les musiques de génériques de programmes télévisés et radiophoniques (p. ex. Batto 4, avec Gino Bramieri) et une participation au Zecchino d’Oro qui est restée gravée dans la mémoire collective des enfants italiens (Il coccodrillo).