Rimmel

Francesco De Gregori, 1975

C'est la chanson qui ouvre à De Gregori en 1975 les portes du succès auprès du public, une reconnaissance qui tardait jusque là à arriver, trois ans après ses débuts discographiques. C’est l’histoire d’un amour qui finit, et De Gregori la raconte en entremêlant certaines images qui lui reviennent à l’esprit ; des images sans lien apparent, mais dont l’ensemble parvient à transmettre clairement un sentiment d'égarement et d'incrédulité. Ce sentiment qui nous envahit quand, du jour au lendemain, nous découvrons que la personne qui nous était proche chaque jour, ne le sera plus, et jamais, car maintenant j’efface ton nom de ma demeure (cancello il tuo nome dalla mia facciata). Dans l’écriture musicale, la façon de chanter et le choix d’instruments pour les arrangements, De Gregori laisse transparaître sa grande admiration de Bob Dylan, à travers l’association piano-orgue Hammond qui, à elle seule, installe l’esprit dylanien dans lequel Rimmel évolue. Et le choix parfait d'utiliser une contrebasse plutôt qu'une basse électrique procure une élégante légèreté à toute la chanson, dont les paroles, qui alternent discours direct et indirect, semblent presque indiquer la piste d'un scénario pour une hypothétique vidéo. Rimmel conduit également au succès l'album éponyme, que De Gregori a réalisé en secret, en prétextant des sessions de répétition au lieu des vraies sessions d'enregistrement, afin de garder un contrôle total de la situation. Et c’est De Gregori lui-même qui revisitera l’album au fil des ans, offrant de nombreuses versions différentes, bien qu’aucune ne puisse rivaliser avec cette saisissante progression harmonique initiale de piano et contrebasse.

Rimmel
Informations complémentaires
Informations complémentaires
Année 1975
Artiste Francesco De Gregori
Album Rimmel
Maison de disques RCA Records Label