Fabrizio De Andr&egrave

Fabrizio De Andrè

Il a chanté l'amour à travers ses facettes les plus inhabituelles, en en exaltant cette force capable de propulser vers le changement. C’est sa vocation qui l'a conduit à rechercher son contraire (apparent) : Dieu, dans les déclinaisons moins conventionnelles. Pour le vingtième anniversaire de la mort de l'auteur-compositeur-interprète italien le plus influent (11 janvier 1999), nous avons choisi un chemin entre sacré et profane : chants, histoires de vie et prières, dont l'Ave Maria en dialecte sarde qui accompagna à l’époque la cérémonie funèbre.