CHANTS POLITIQUES ET PROPAGANDE

CHANTS POLITIQUES ET PROPAGANDE

Lorsque la chanson en italien était encore en phase de gestation ce furent le chant social et les hymnes patriotiques qui fournirent un répertoire national pour les populations insatisfaites du présent et qui ambitionnaient de le changer. Ce répertoire apparaît au début du XXe siècle dans la plaine du Pô, là où commence la transformation des campagnes dans l’optique d’une centralisation de la propriété terrienne. Il s’agit d’un chant issu de plusieurs traditions et genres : les refrains des filatures et des rizières naissent à partir de traditions paysannes, les hymnes de la bourgeoisie alimentent le chant politique et de parti alors que le chant ouvrier se nourrit de la chanson urbaine et artisanale. Des cultures hégémoniques, une production prolétaire et une tradition populaire se côtoient et donnent naissance à une production hybride inédite qui contient des éléments d’origine rurale (strofette, strambotti – poèmes de 8 vers) artisanale, urbaine, bourgeoise (hymnes, mélodrames, opérettes, chansonnettes), socialiste, militaire (marches), rengaines des chanteurs de rue ainsi que des apports de milieux sociaux plus marginaux. Les traditions apparues au cours du Risorgimento, qui se révéla être le premier laboratoire de la musique nationale, prennent nettement une direction protestataire après 1880 lorsque les nouveaux partis ouvriers les remettent au goût du jour. Les ouvrières des filatures et des rizières, les mineurs, les émigrants, les ouvriers dans les usines et les campagnes sont les protagonistes de chants de différentes origines : les garibaldiens, les républicains, les anarchistes, les socialistes, les communistes, les internationalistes. Ces chants circulent par l’intermédiaire des fanfares, des chorales, des recueils de chansons sociales, des cartes postales avec les paroles des chansons, des tracts, des almanachs, des journaux et enfin des disques. Pendant la période fasciste le chant social change de couleur politique et il est systématiquement adopté par le régime dans toutes les occasions où il veut réaffirmer son pouvoir. La propagande circule en utilisant des marches et des hymnes traditionnels ainsi que des mélodies plus proches des variétés qui eurent beaucoup de succès pendant la colonisation et la Seconde Guerre Mondiale.
PLAYLISTS

Articles 1 à 8 sur un total de 40

par page

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5

Articles 1 à 8 sur un total de 40

par page

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5