NAPLES CHANTE

NAPLES CHANTE

Bien avant que ne se forme un répertoire en italien ce fut la chanson napolitaine, la seule capable de franchir les frontières régionales et d’être appréciée au-delà même des frontières nationales, qui représenta l’Italie en musique. Produit de poètes, de dramaturges et de musiciens qui y insufflèrent la quintessence d’une culture qui s’était depuis bien longtemps affirmée dans toute l’Europe, la chanson napolitaine se distingue par ses qualités littéraires e musicales atteignant dès la fin du XIXe siècle un admirable équilibre capable d’exalter cette « forme de chanson » qui avait été principalement explorée jusqu’alors dans le domaine de l’opéra et des lieder. Le théâtre lyrique, la romance, les danses du XIXe siècle et la tradition paysanne sont les principaux courants qui influencèrent la chanson napolitaine. Les touristes étrangers avaient bien compris que Naples était une ville « musicale » - ces écrivains, ces peintres, ces musiciens – qui à l’époque du Grand Tour en avaient décrit les aspects principaux et contribué à construire un mythe destiné à résister jusqu’à nos jours. Au XIXème siècle Naples fut la capitale incontestée du théâtre et de la chanson. Quand la ville fut déclassée, lors de l’annexion au nouvel état italien, l’ancienne capitale des Bourbons était la ville la plus peuplée du Royaume avec plus de 400.000 habitants et la quatrième en Europe après Londres, Paris et Istanbul. Naples conservera longtemps une position primordiale, en donnant une impulsion fondamentale à la naissance d’une culture populaire où la chanson occupe un rôle central, en équilibre entre art et artisanat, industrie de l’édition et industrie du disque, créativité et compétence. L’âge d’or de la chanson napolitaine décolle vers 1880 grâce à la présence d’imprimeries et de maisons d’édition et de leurs centaines de typographes et de graveurs, de théâtres, de cafés, de restaurants, de festivals qui rappellent la Tin Pan Alley du début du XXème siècle s’il n’avait pas précédé cette expérience à la base de la popular song américaine. Parmi les icônes qui ont représenté la chanson napolitaine dans le monde se démarque Enrico Caruso, le ténor qui fut aussi la première vedette du monde du disque. La chanson napolitaine classique atteindra son apothéose dans les années 20 puis elle subira différentes influences (du jazz aux danses latino-américaines) qui en transformeront la nature pour la transporter dans l’époque moderne.
PLAYLISTS

Articles 1 à 8 sur un total de 47

par page

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5

Articles 1 à 8 sur un total de 47

par page

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5