HYMNES ET CHANTS PATRIOTIQUES

HYMNES ET CHANTS PATRIOTIQUES

Les hymnes sociaux et patriotiques sont un élément important de la culture italienne et ils ont joué un rôle primordial à différentes époques, en incitant à l’action et/ou en renforçant le concept d’identité nationale. Nous les retrouvons aussi bien au cours des phases les plus glorieuses que celle les plus noires de l’histoire nationale, du Risorgimento à l’Unité, de la Grande Guerre au Fascisme, jusqu’à la Résistance. Grâce à une large diffusion en ville et dans les campagnes, dans les classes bourgeoises et prolétaires, les hymnes et les chants patriotiques ont donné une forte impulsion à la création d’un répertoire en italien, bien avant que ne naisse une véritable chanson italienne. Ce répertoire est très vaste et il reflète les différents aspects de l’âme italienne aux XIX et XXe siècles : la musique comprend aussi bien des morceaux d’auteurs anonymes, qui circulaient déjà oralement, que des mélodies composées spécialement par des auteurs de profession et des amateurs. Les textes au contraire sont pour la plupart l’œuvre d’érudits mus par un engagement civil, comme ce fut le cas du mazzinien Goffredo Mameli qui en 1847, à l’âge de 20 ans, écrivit les vers de ce qui deviendra l’hymne national, sur une musique du « chef musique militaire » Michele Novaro qui avait 25 ans : Il canto degli italiani (Le chant des italiens) plus connu sous le nom de Fratelli d’Italia (Frères d’Italie). Mais à la proclamation du Royaume d’Italie, la musique adoptée comme hymne du nouvel état fut la Marcia Reale (Marche Royale) de Giuseppe Gabetti, composée quelques années auparavant pour le Royaume de Sardaigne. Les marches sont un autre chapitre important de la musique nationale et elles jouent toujours une fonction rituelle pendant les cérémonies officielles où apparaissent les différents corps de l’armée, la marine, les carabiniers etc. Ce répertoire aussi s’est principalement constitué au XIXe siècle – le siècle des nationalismes – en s’enrichissant au fil du temps jusqu’à se stabiliser vers la moitié du XXe siècle. Les marches tout comme les hymnes et les chants patriotiques entrent très vite dans le répertoire des harmonies et des fanfares pour jouer un rôle éducatif aussi bien au niveau musical que civil, contribuant ainsi à la diffusion d’un sentiment d’identité nationale.
PLAYLISTS

Articles 1 à 8 sur un total de 14

par page

Page :
  1. 1
  2. 2

Articles 1 à 8 sur un total de 14

par page

Page :
  1. 1
  2. 2