Balocchi E Profumi

Balocchi e profumi 

Auteur: E.A.Mario (musique et paroles)

Interprète d’origine: Gennaro Pasquariello

Cette chanson au rythme de tango, lancée en 1928 par Gennaro Pasquariello au Théâtre Eden de Naples se  distingue parmi les plus grands succès en dialecte du Napolitain de E.A. Mario. Le morceau est immédiatement repris par différents interprètes, établissant ainsi son statut de classique dans une époque en déclin : les folles années vingt, dont la chanson sanctionne l'immoralité désinhibée à travers un dramatique crescendo qui finit en tragédie. Concentrée sur trois couplets, elle raconte la traditionnelle histoire poignante qui met en scène ici une enfant et sa mère égoïste et insensible. La fillette tombe malade, mais le repentir de la mère advient trop tard pour que la petite puisse s’amuser avec les jouets tant convoités. La condamnation impitoyable d'une conduite "contre nature", associée à une mélodie d'un grand impact, ont fait de cette chanson une œuvre inaltérable depuis l'époque du café chantant jusqu'aux années soixante, où elle devient un cheval de bataille pour Claudio Villa et Luciano Tajoli. Également enregistrée par Aurelio Fierro, Angela Luce, Giorgio Consolini, Milva, elle fut souvent transformée dans un registre de cabaret, ce qui en renforce son caractère dramaturgique (Milly, Peppe Barra).

Balocchi E Profumi
Informations complémentaires
Informations complémentaires
Année 2000-06-15
Artiste Milva
Album Milva
Maison de disques Ricordi